• Si les crédits accordés aux entreprises ont été réduits  à un moment donné, le gouvernement s’est chargé de convaincre les banques de les distribuer en contrepartie d’aide en liquidité. Grace à cette médiation de crédit, les entreprises peuvent se soulager un peu. Pour se créer, se maintenir à flot ou pour se développer, elles ont maintenant accès à un peu plus d’aide  face aux problèmes de trésorerie ou de financements. Ne reste plus qu’à convaincre l’établissement créancier.


    Les types de crédits aux entreprises


    Les crédits aux entreprises ou crédits professionnels sont des financements destinés aux petites et moyennes entreprises.  Il existe diverses activités de prêts qui traduisent différents types de crédits. Suivant la situation de l’entreprise, on retrouve le crédit création d’entreprise qui comme son nom l’indique apporte un refinancement aux entrepreneurs qui veulent se lancer. Pour couvrir les affaires courantes, les entreprises peuvent avoir recours au rachat de credit d’exploitation, un crédit de court terme pour financer les actifs courants comme les travaux en cours, les créances clients etc. ; la ligne de crédit qui est une nuance du crédit revolving aux particulier mais appliqué aux professionnels. Cette ligne de crédit permet de combler les besoins de fonds de roulement de l’entreprise, elle a un montant limite et permet à l’emprunteur de prendre juste le montant nécessaire et de payer chaque mois des intérêts peu conséquents. Enfin, pour se développer, il existe le crédit-bail. C’est un prêt accordé pour acquisition d’un bien en échange de redevances, en principe, une entreprise s’approprie un bien d’équipement  professionnel sur demande d’un client qui va le louer.
    Il est également un autre type de crédit caractérisé par la nature du créancier : le crédit syndiqué qui est un crédit accordé  par une association de plusieurs établissements financiers qui apportent chacun une participation en fonds liquide ou non et se partage les risques.


    Les conditions d’accès à un crédit


    Les prêts pour entreprises sont triés suivant le secteur d’activité, la taille de l’entreprise, sa situation juridique et le siège de celle-ci. Généralement, les crédits sont des prêts de court et moyen terme accordés aux  petites et moyennes entreprises soit un capital de 80 millions maximum. Le taux d’intérêt est fixe et les prêts sont toujours sous garanties, garanties vérifiées par l’assurance crédit et le taux d’endettement. Et le délai de paiement est  calculé en fin d’années à partir des bilans donnés dans le fichier bancaire des entreprises. En somme donc, les entreprises qui ont les plus grandes choses de se voir attribuer un prêt sont celles de petite ou moyenne envergure, ayant contracté une assurance crédit qui garantit le remboursement de l’emprunt en cas d’invalidité ou de décès et avec un taux d’endettement inférieur à 33% calculé au rapport des charges et des revenus.


    votre commentaire