•  

    Lorsque l'on choisit de faire un prêt afin de se porter acquéreur d'un bien immobilier, il est important, voire essentiel de prendre en compte les taux emprunts immobiliers. Aujourd'hui, les taux de d'emprunt sont à  un niveau historiquement bas. La période est donc plus que jamais propice pour emprunter et réaliser le rêve de tous, devenir propriétaire. Toutefois sur le marché de l'immobilier la conjoncture économique est incertaine, alors il faut savoir être réactif !

     

    Les taux emprunts immobiliers : un univers un peu complexe.

     

    Les taux emprunts immobiliers sont dépendants de nombreux critères. Tout d'abord, le taux d'endettement pour l'obtention d'un credit immo ne doit pas dépasser 33% de l'ensemble des revenus. D'autre part, plus votre dossier sera bon, tant par l'apport personnel que par les revenus du foyer, plus votre taux sera avantageux. Outre les revenus, il pourra également varier en fonction de la situation géographique et du projet mis en place.

     

    Il est important de ne pas oublier que les taux emprunts immobiliers comprennent plusieurs paramètres :

     

    • le taux nominal du prêt immobilier,
    • le coût de l'assurance,
    • les frais de dossiers,
    • le coût total du prêt
    • les conditions particulières
      (ouverture de compte, pénalités de remboursement anticipés et autres...) qui varieront une fois de plus en fonction des projets et de l'organisme de prêt immobilier.

     

    Taux fixe ? Taux modulable ? Un choix parfois difficile.

     

    En France, la plupart des prêts immobiliers se font à  taux fixe, ce qui comporte des avantages et des inconvénients. En effet, il permet de connaître dès le départ toutes les modalités de remboursement mais aucune intervention n'est possible à  part le remboursement anticipé, à  la différence d'un taux fixe modulable qui lui permettra de varier le montant des mensualités et par la  même, la durée de remboursement en fonction de la situation de l'emprunteur.

     

    Il ne faut pas oublier les prêts à  taux zéro plus, attribués sans condition de ressource à  tout nouveau propriétaire pour le financement partiel de sa résidence principale, lui permettant ainsi de financer un achat dans le neuf ou l'ancien, une construction ou des travaux dans une limite de 143 600€ et pour une durée maximale de 30 ans.

     

    Il est donc important d'étudier attentivement toutes les opportunités en fonction de ses ressources et d'ajuster le taux de credit aux conditions et aux possibilités qu'offrent les différents organismes.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique